Devenir micro entrepreneur en 2016

Devenir micro entrepreneur en 2016

Bonjour à toutes et à tous!

Devenir micro entrepreneur en 2016

Devenir micro entrepreneur en 2016

Je prends un peu d’avance pour vous donner toutes les informations qui vont vous concerner pour l’année 2016. Année que je vous souhaite pleine de réussite. Surtout si vous mettez en application mes conseils 🙂

 

En préalable, quelques nouvelles de mon site :

    • J’ai en effet décidé de mettre une nouvelle image en-tête de mon site. Il s’agit en fait du logo que j’ai créé entièrement et ce gratuitement avec l’outil CANVA (formidable outil de conception, simple d’utilisation et d’une efficacité redoutable – c’est encore gratuit mais pour combien de temps?),
    • Je garde l’écriture de mon texte en Trébuchet MS gras et italique; par contre j’ai choisi de mettre les titres et sous-titres en bleu.

Je garde la ligne directrice de ma thématique qui s’adresse essentiellement aux micro/autoentrepreneurs.

Je veillerai à privilégier l’aspect pratique de mes articles. Je rencontre trop souvent des articles tellement techniques qu’il m’est quelquefois difficile d’en comprendre le sens. 

J’essayerai toujours de coller à l’actualité, d’être le plus réactif possible afin de pouvoir vous guider pas à pas sur le chemin de votre réussite!

Bien entendu, je suis ouvert à toutes suggestions que vous pouvez me faire afin d’améliorer encore et encore l’information dont vous avez besoin.

N’hésitez pas à commenter mes articles. J’écris pour vous et je souhaite avoir également un dialogue avec vous.

Si vous êtes nombreux à me rendre visite et je vous en remercie; vous n’êtes que quelques uns à me laisser des commentaires (j’ai besoin de vos témoignages-merci-!)
Dites simplement que cet article vous a été utile !

Devenir micro entrepreneur en 2016. C’est le rêve de plus de 250 000 personnes qui créent leur entreprise chaque année.

Mais il est une leçon à retenir : plus de la moitié cesse leur activité dans les 3 ans qui suivent leur installation. La raison essentielle est une gestion défaillante.

Je vous donne les clefs de votre réussite à travers une série de guides que j’ai spécialement conçus pour vous. Pour en savoir plus, je vous conseille de faire une visite dans la barre de menu et de choisir la rubrique tous les e-books.

Devenir micro entrepreneur en 2016

Les conditions d’accès au régime.

 

Pour information, la micro entreprise est un régime fiscal et non pas un statut.

Le régime de la micro entreprise s’applique tant que le chiffre d’affaire annuel (donc pour une année civile) encaissé ne dépasse pas les seuils suivants :

    • 82 200 € pour les activités de commerce et de fourniture de logement (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ruraux, meublés de tourisme),
    • 32 900 € pour les prestations de service et les professions libérales.

Ces montants sont les mêmes qu’en 2015 et restent valables jusqu’au 31 décembre 2016.

Attention : lors de la première année d'activité ce chiffre doit être ramené au prorata du temps d'exercice.

Le terme d’auto entrepreneur disparaît au profit de MICRO ENTREPRENEUR. C’est à compter du 1er janvier 2016 que ce terme doit être définitivement adopté par toutes les administrations.

Cela ne change rien si vous êtes déjà “auto entrepreneur”. Seule l’appellation change. 

Les immatriculations des micro entrepreneurs.

Depuis le 19 décembre 2015, les immatriculations des artisans ou/et commerçants sont OBLIGATOIRES auprès de leur compagnie consulaire (en cas de double activités, la double immatriculation sera requise).

Faites-le nécessaire en fonction de votre activité principale.

Attention aux arnaques : l’immatriculation est gratuite.

La déclaration d’activité entraîne obligatoirement et automatiquement l’option pour le régime micro-social simplifié.

Le régime micro-social est une modalité de règlement simplifié des cotisations et contributions sociales qui consiste en un paiement mensuel ou trimestriel. 

Son montant est calculé en appliquant un taux forfaitaire au chiffre d’affaires réellement encaissé.

Le principe en est le suivant : pas de chiffre d’affaires = pas de cotisations à payer (mais une déclaration à faire à zéro).

Devenir micro entrepreneur en 2016

Le stage de préparation à l’installation

Le stage de préparation à l’installation (SPI) est obligatoire pour ceux d’entre vous qui vont avoir la qualité d’artisan.

Attention, il doit être effectué préalablement à la demande d’immatriculation au répertoire des métiers, il est payant et aux dires de ceux l’ayant effectué il ne correspond absolument pas aux attentes des micro entrepreneurs.

  Il est d’une durée de 5 jours (dont 1 seulement serait consacré au régime de la micro entreprise) et d’un coût d’environ 180€ (ceci dépend de chaque chambre de métiers). Faites le nécessaire très tôt car il y a des délais d’attente!

Si vous voulez aller beaucoup plus loin dans la connaissance de la micro entreprise, j’ai rédigé à votre intention un guide pratique de plus de 170 pages.

Ce guide est une mine de renseignements, conseils et astuces pour gagner de l’argent en micro entreprise. Je vous mets un lien pour que vous puissiez en prendre connaissance à travers le sommaire.

Hausse des cotisations sociales de base.

 

Taux de cotisations sociales 2015-2016
Activités concernées 2015 2016
Vente de marchandises   13,3 % 13,4 %
Prestation de services   22,9 % 23,1 %
Professions libérales relevant du RSI   22,9 % 23,1 %
Professions libérales relevant de la CIPAV   22,9 % 22,9 %

A ces taux, s’ajoutent des taux de cotisations supplémentaires.

Le régime micro-social est une modalité de règlement simplifié des cotisations et contributions sociales qui consiste en un paiement mensuel ou trimestriel (suivant option).

Une mesure à suivre :

A compter du 1er janvier 2016, le micro entrepreneur qui souhaitera bénéficier d’une meilleure protection sociale aura la possibilité d’opter pour le paiement de cotisations sociales minimales (leur montant sera fixé par décret). Je reviendrai sur cette mesure dès que les modalités en seront connues, elle me semble très intéressante.

Le régime forfaitaire du micro social est le régime obligatoire à compter du 1er janvier 2016. Aucune option n’est possible pour un autre régime.

Le régime fiscal du micro entrepreneur

Aucun changement en 2016, il existe toujours 2 possibilités d’imposition.

Dans le cas du prélèvement libératoire, le montant est prélevé en même temps que les cotisations (voir lien cotisations supplémentaires). Vous n’aurez dans ce cas aucune surprise quant à vos impôts, ce prélèvement est définitif et concerne l’imposition forfaitaire de votre revenu de micro entrepreneur.

Attention : si vous souhaitez optez pour le prélèvement libératoire parce que vous ne l’aviez pas fait jusqu’à présent, vous n’avez plus que quelques jours. La date limite en est le 31 décembre 2015 pour application sur l’année suivante (en vérifiant que vous remplissez bien les conditions d’option).

Sortie du régime micro-fiscal

Cette partie est très technique mais je vous l’indique à titre d’information. Si votre chiffre d’affaires est loin des seuils, vous pouvez aisément oublier ce point.

À partir du 1er janvier 2016 (exercice fiscal clos au 31 décembre 2015), les règles de franchissement du régime micro-fiscal sont alignées sur celles de la franchise de TVA.

Le régime fiscal de la micro-entreprise continue de s’appliquer jusqu’à la fin de l’année du dépassement, sauf lorsque ce dépassement vient à franchir le seuil majoré de franchise de TVA (90 300€ et 39 200€); dans ce cas, le bénéfice du régime prend fin dès le 1er jour du mois du dépassement.

Enfin, pour les micro-entrepreneurs ayant choisi l’option pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu, celle-ci perd effet dès le mois suivant le dépassement du seuil du régime micro-fiscal.

Les versements de l’IR déjà effectués dans le cadre de cette option au cours de l’année N sont alors imputés sur l’impôt sur le revenu dû pour l’année N+1 par le foyer fiscal.

Voilà qui est dit! si tel est votre cas, vous pouvez toujours me consulter mais avant le franchissement des seuils pour une anticipation de sortie.

Voilà qui est dit!

Avez-vous été intéressé par cet article? Faites-moi part de votre commentaire . (Par ailleurs un petit cadeau vous y attend!).

Dites-moi également ce que vous aimeriez me voir traiter prochainement?

Faites-moi également savoir : Quel est votre plus gros problème? J’ai en effet besoin de votre aide afin de “coller” plus encore à vos souhaits.

Afin de bénéficier de conseils, avis, renseignements, trucs et astuces en qualité de membre privilégié, je vous conseille vivement de remplir le formulaire ci-dessous. Nous respectons scrupuleusement votre vie privée et n’utilisons vos données qu’à titre strictement interne.

 

A bientôt pour de nouveaux articles. Je vous souhaite une bonne journée.
Bien cordialement à tous.

Je vous ajoute une recommandation si besoin. Je vous mets un lien vers les articles les plus lus par les visiteurs de mon site :

 le contrôle fiscal de le micro entreprise.

Comment faire une facture correctement.

Si cet article ou l’ensemble de mes articles vous plaisent; vous seriez sympa en partageant à l’aide des icônes ci-dessous.

D’avance merci!

4 Replies to “Devenir micro entrepreneur en 2016”

  1. Merci pour cet article instructif !
    Je vais m’empresser de découvrir d’autres articles sur ce site, qui je suis sûr, m’aideront à mieux comprendre ce monde “administratif” de la micro entreprise.
    A très bientôt donc 😉
    Lionel

    • Bonjour Lionel,
      C’est avec plaisir que je prends connaissance de votre commentaire encourageant et positif.
      J’essaye en effet d’être le plus pédagogique possible dans mes articles; c’est du moins le but que je me suis fixé. Ce n’est pas toujours simple car il est m’est nécessaire d’être “technique” dans certains cas.
      J’espère vous revoir dans d’autres commentaires.
      Bien cordialement.
      Caddy.

  2. Bonjour,je viens de recevoir un relevé d’information pour 2016 d imposition 2015 ( taxe CFE) et je voulais savoir si ont était pas exonérés pendant les 2 ans de la création de l entreprise ( j ai commencer 08/11/14).
    Cordialement

    • Bonjour David,

      J’ai écrit un article complet traitant de la CFE, je vous mets le lien ci-dessous:
      http://wp.me/p5FR28-1lg
      Vous allez y trouver toutes les réponses à vos questions.

      Par contre, il existe des exonérations permanentes concernant certains artisans :

      Les artisans, y compris exerçant sous la forme d’une SARL dont l’associé unique est une personne physique, travaillant soit à façon pour les particuliers, soit pour leur compte avec des matières leur appartenant, qu’ils aient ou non une enseigne ou une boutique, lorsqu’ils travaillent seuls ou avec le seul concours d’une main-d’œuvre familiale ou d’apprentis de moins de 20 ans sous contrat d’apprentissage,

      Les activités artisanales à titre d’exemple :

      Les activités artisanales : travailleurs indépendants ou exerçant en EURL qui :

      pratiquent une activité où le travail manuel est prépondérant,
      ne spéculent pas sur la matière première (sont donc exclus de cette exonération les bouchers, charcutiers et boulangers),
      n’utilisent pas d’installations suffisamment “sophistiquées” pour considérer qu’une partie de leur rémunération provient du capital engagé.

      Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaire.
      Bien cordialement.
      Caddy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*