micro-entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre.

micro-entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre.

auto-entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre.

auto-entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre.

Après vous avoir rendu attentifs aux arnaques dont sont victimes les micro-entrepreneurs, je vais évoquer à présent, ce qui dépend plus largement de vous. Je vous rappelle que selon l’INSEE, la moitié des micro-entrepreneurs cessent leur activité dans les 5 ans qui suivent leur installation.

Les motifs d’échec sont divers, mais ce qui revient le plus souvent concerne : de nombreuses erreurs dans la gestion de l’entreprise.

micro-entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre.

Je vais lister les erreurs les plus communes à ne pas commettre et les conseils pour les éviter autant que possible! On paye toujours d’une manière ou d’une autre. On paye souvent pour apprendre, ne dit-on pas, comme disait ma grand’mère :

Il faut être pris pour être appris!!

On peut payer en dépensant du temps, on paye souvent en argent des erreurs que l’on pourrait éviter. Je me propose de lister une série de ce que je nomme des erreurs ou même des pièges que vous devez éviter ou à tout le moins connaître. Je n’ai pas choisi un ordre quelconque dans la liste que je vous soumets.

Alors, apprenez sans être pris à votre tour! lol

Attendre d’atteindre les limites de chiffre d’affaires :

Il est absolument nécessaire de suivre votre chiffre d’affaires régulièrement afin de prendre les dispositions qui s’imposent en cas d’accroissement de votre chiffre d’affaires.

Vous devez :

  • soit anticiper le passage à un autre statut,
  • soit anticiper le passage à un autre régime,
  • soit faire appel à une société de portage,
  • soit différer des encaissements (ne chiffre d’affaires à déclarer est celui encaissé). Je ne conseille pas cette pratique! 

attentionAttention : sur la première année d’activité votre chiffre d’affaires doit-être calculé au prorata du temps.

Embaucher un salarié, “un ami ou un proche” : 

Je vous rappelle, quelles que soient les circonstances, même pour faire plaisir à un membre de votre famille, vous ne devez pas procéder à une embauche.

En effet, les charges de personnel qui en découleraient ne seraient pas prise en charges.

Vos charges sont calculées de façon forfaitaire par l’administration (ou votre imposition calculée forfaitairement). Le coût des charges de personnel vous amèneraient à un déficit certain, voire à la cessation de votre activité.

Activité nécessitant d’investir, d’emprunter….

Je vous renouvelle que vos charges font l’objet d’un forfait et que si vous devez vous exposer à d’importants frais, il faudra choisir un autre régime (réel simplifié ou normal), voire une autre structure (société). En effet, il n’y a pas de prise en charge des amortissements de vos investissements, pas de prise en charge des intérêts de vos emprunts, pas de prise en charge des frais généraux s’ils sont importants.

Omettre de déclarer son chiffre d’affaires :

En fonction du choix exercé, vos devez déclarer votre chiffre d’affaires encaissé. L’erreur consisterait à ne pas déclarer son chiffre d’affaires au prétexte qui est égal à zéro sur la période considérée. attention Vous devez impérativement déclarer un chiffre d’affaires NUL. Cette omission vous coûtera 48€ en 2015 pour chaque omission. A bon entendeur…..

Omettre de ventiler son chiffre d’affaires en cas de cumul d’activité :

En cas de cumul d’activité vous devez impérativement ventiler votre chiffre d’affaires en fonction de chaque activité exercée. Les taux de charges différent en fonction de chaque activité et votre imposition sera elle aussi différente.

Ne pas tenir une comptabilité structurée :

Si la comptabilité et les formalités comptables sont allégées dans le régime de la micro-entreprise (absence d’obligation de bilan annuel) .

Il est toutefois fondamental de tenir une comptabilité conforme à la réglementation. Je vous conseille vivement de lire l’article dans lequel je traite du sujet.

Ne pensez pas non plus que vous ne risquez pas un contrôle fiscal!

Exercer une activité non autorisée :

Sans détailler, il existe des activités pour lesquelles un diplôme est nécessaire ou une durée d’exercice ou encore l’inscription auprès d’un Ordre.

Vous devez vous renseigner en fonction de l’activité que vous envisagez (certains libellés d’activités sont à revoir : exemple modeleur ou lieu de masseur……). Il existe également des activités interdites sous le régime de l’auto-entreprise.

Omettre de souscrire une assurance :

Je vous remémore que pour certaines activités la souscription d’une assurance est obligatoire.

C’est notamment le cas des entreprises du bâtiment.

Cette obligation est suivie par l’indication de la souscription de cette dernière sur vos devis ou factures et autres mentions nécessaires. Pour ce qui concerne les autres couvertures, je vous conseille de vous rapprocher de votre assureur.

Ne pas faire une petite étude préalable, planification :

Soit vous faire un business plan très détaillé, soit vous faites un calcul du seuil de rentabilité (voir article ici).

Je vous conseille dans tous les cas de faire vivre sur le papier votre affaire afin de passer du rêve à la réalité.

Omettre des mentions obligatoires sur vos devis-factures :

Afin d’éviter toutes poursuites, amendes et autres problèmes, prenez connaissances des mentions obligatoires à faire figurer sur vos devis et factures.

Se présenter comme micro-entrepreneur :

Oui, nous sommes d’accord, VOUS êtes micro-entrepreneur. Toutefois, évitez d’en faire un slogan. Aujourd’hui, ce régime ne jouit pas d’une réputation extraordinaire auprès des clients et encore moins auprès des entreprises. Vous êtes chef d’entreprise : présentez-vous sous votre nom, c’est suffisant!

 Association avec autre micro-entrepreneur :

La loi ne permet pas d’association entre micro-entrepreneurs : bien au contraire, l’administration pourrait alors requalifier ce type d’association en société de fait avec tous les désagréments qui s’en suivent (fraude fiscale). Attention, il y a association dans le cas par exemple si vous avez les mêmes clients, des locaux communs…

Faire une confusion entre chiffre d’affaires, trésorerie, bénéfice :

Je le dis souvent, au cours de mon activité de conseiller, j’ai très souvent rencontré ce cas. Il est nécessaire de bien maîtriser certains éléments comptables pour une bonne gestion de votre entreprise (c’est d’ailleurs l’objet de la formation que je vais mettre en ligne -:).

En un mot, sans faire un cours de gestion financière : l’argent qui est qui est sur le compte ne correspond pas à votre bénéfice!

Exercice à son domicile:

L’exercice de son activité à son domicile ne peut se faire que sous des conditions très restrictives que j’expose dans cet article.

S’installer à la demande de son employeur :

Il est une erreur que je rencontre souvent. Un salarié qui s’installe en micro-entreprise à la demande de son employeur. Si vous exercez dans les mêmes locaux, avec les mêmes clients, avec son matériel…..vous travaillez dans des horaires imposés, vous avez un lien de subordination……. Vous êtes en fait un salarié déguisé de votre ancien employeur. Attention aux contrôles URSSAF.

Concurrencer son employeur :

Vous devez à votre employeur une obligation de loyauté. Il ne vous est pas possible de lui faire une concurrence déloyale.

Par ailleurs, certains contrats de travail ont des clauses d’exclusivité. Celles-ci interdisent l’exercice d’une activité professionnelle en même temps qu’une activité salariée.

Ne pas respecter la législation concernant : CNIL, COOKIES :

Vous êtes installer comme entrepreneur sur le Web. Vous avez des obligations notamment en ce qui concerne la CNIL et l’utilisation de cookies. Voir mon article ICI.

La protection de votre patrimoine personel :

En votre qualité de micro-entrepreneur, il n’existe aucune distinction entre votre patrimoine privé et votre patrimoine professionnel. Une déclaration d’insaisissabilité auprès d’un notaire ou le passage en EIRL va permettre de faire la distinction de ce qui peut-être saisi de ce qui ne peut l’être. Voir article ici.

 Savoir s’entourer ou faire seul dans son coin :

Je le dis très souvent : on ne réussit jamais seul. Alors ne faites pas les choses sans jamais solliciter d’aide. Vous ne saurez jamais TOUT faire tout seul. Il est des tâches qu’il faudra déléguer. J’ai bien dit déléguer; il vous faudra toujours CONTROLER. Je suis également susceptible de vous apporter beaucoup, ayez recours à mes services -:).

Voilà, j’ai écris un long article que vous pouvez compléter en me donnant encore plus d’erreur à ne pas commettre et dont vous avez fait l’expérience.

Avez-vous été intéressé par cet article? Faites-moi part de votre commentaire . (Par ailleurs un petit cadeau vous y attend!).
Dites-moi également ce que vous aimeriez me voir traiter prochainement?

Faites-moi également savoir : Quel est votre plus gros problème? J’ai en effet besoin de votre aide afin de “coller” plus encore à vos souhaits.

Afin de bénéficier de conseils, avis, renseignements, trucs et astuces en qualité de membre privilégié, je vous conseille vivement de remplir le formulaire ci-dessous. Nous respectons scrupuleusement votre vie privée et n’utilisons vos données qu’à titre strictement interne.

 

A bientôt pour de nouveaux articles. Je vous souhaite une bonne journée.
Bien cordialement à tous.

2 Replies to “micro-entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre.”

  1. Quel que soit le type d’activité que le micro-entrepreneur veut exercer,c’est très utile de rappeler ces erreurs à ne pas commettre parce que la vie et le succès de l’entreprise en dépend. Le guide pratique pour micro-entreprise est un outil pratique et efficace pour tous ceux qui veulent se lancer dans le domaine de l’entreprise individuelle et de la micro-entreprise.

  2. Bonjour,
    Je pense qu’il est nécessaire que les micro-entrepreneurs sachent que l’on peut également gagner de l’argent et du temps en évitant bon nombre de pièges tendus et d’erreurs de gestion “classiques”.
    J’ai listé tout ce que j’ai rencontré dans mon expérience professionnelle. Je suis preneur pour compléter la liste.
    Bien cordialement à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*