Micro-entreprise : erreurs à éviter 2/2

Micro-entreprise : erreurs à éviter.

Compte tenu de l’importance de l’article concernant les erreurs et pièges à éviter, je vous livre ici la deuxième partie consacrée aux micro-entrepreneurs.

Le travail au noir :

Je ne suis pas moralisateur, mais je vous rends attentif aux contrôles et plus particulièrement aux auto-entrepreneurs qui ne déclare pas de chiffre d’affaires.

Micro-entreprise : erreurs à éviter

Micro-entreprise : erreurs à éviter

Face aux interrogations des sénateurs, Arnaud Montebourg a promis de demander à l’Insee “de faire une enquête anonyme sur les auto-entrepreneurs
qui ne déclarent pas de chiffre d’affaires”.

Il s’agira de lever le voile sur ces indépendants, en essayant de comprendre s’ils se tournent vers le travail au noir, tentent bel et bien de monter leur affaire ou utilisent le régime pour se donner du temps dans le cadre de leur recherche de travail, par exemple.

La confusion recettes et bénéfice :

La maîtrise de certains éléments comptables est indispensable à la bonne
gestion d’une entreprise. En particulier, les notions de chiffre d’affaires et
de résultat comptable sont fondamentales et ne doivent surtout pas être
confondues.

Trop d’auto-entrepreneurs les confondent ; mettant en péril non seulement
leur entreprise mais aussi leurs biens personnels.

Vous allez me dire que cela n’est pas possible !

Au cours de mon activité , j’ai trop connu de chefs d’entreprise qui ont dû cesser leur activité pour avoir confondu le chiffre d’affaires et le bénéfice ou encore la « caisse » et le bénéfice.

L’auto-entrepreneur est la déclaration d’insaisissabilité :

En tant qu’auto-entrepreneur, il n’y a aucune distinction entre votre
patrimoine privé et votre patrimoine professionnel.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous protéger par un simple moyen : la
déclaration d’insaisissabilité.

Il s’agit d’un acte officiel, établi par un notaire et qui déclare une liste de biens de votre patrimoine qui ne peuvent être saisis en cas de dettes de l’entreprise.

La déclaration reste valable tant qu’elle ne fait pas l’objet d’une dénonciation. Elle prend fin en cas de divorce ou de décès de l’autoentrepreneur.

Embaucher un ami ou un proche :

Vouloir faire plaisir ou dépanner un ami ou un proche serait le pire des
services à rendre. Même si votre affaire est en plein essor, ne le faites pas
dans cette structure.

Du plus, ne faites pas l’erreur de prendre un salarié tant que vous êtes auto-entrepreneur.

S’installer dans une activité que l’on ne maîtrise pas :

Je persiste à dire que l’installation en qualité d’auto-entrepreneur nécessite
un savoir-faire préalable. On ne fait bien que ce que l’on connaît bien !

Il n’est pas rare que les tribunaux de commerce soient saisis de plaintes de
clients floués qui ont commandé et payé des travaux bâclés ou jamais finis.

Adopter le statut d’auto-entrepreneur pour une activité
nécessitant des investissements ou beaucoup de frais généraux :

Sans revenir dans le détail ; je vous ai déjà mis en garde sur le fait que vos
frais généraux font l’objet d’un forfait et que si vous devez vous exposer à
d’importants frais, il vous faudra choisir une autre structure.

Par ailleurs, si votre activité nécessite la mise en oeuvre d’investissements,
vous ne pourrez pas faire prendre en compte les amortissements et les frais
financiers occasionnés par l’acquisition des investissements.

Omettre de déclarer son chiffre d’affaires parce qu’il est égal à zéro :

Je vous rappelle que vous devez déclarer votre chiffre d’affaires même si ce
dernier est égal à zéro. Le manquement à cette obligation vous coûterait  47€.

Option fiscal pour le versement libératoire :

Attention je vous rappelle ici, les incidences de l’option du versement

libératoire  : Si vous étiez non imposable avant de créer votre entreprise, vous deviendrez imposable, même en cas de revenus très faibles (avec le risque de perdre certains avantages sociaux).

J’ai dressé une liste assez complète des erreurs à éviter. Si vous en commettez
d’autres, faites-le moi savoir !!

Avez-vous été intéressé par cet article? Faites-moi part de votre commentaire à l’aide du formulaire “laisser un commentaire” ci-dessous. (C’est toujours très valorisant).
Dites-moi également ce que vous aimeriez me voir traiter prochainement?

Faites-moi partager votre retour d’expérience et également savoir : Quel est votre problème actuellement? J’ai en effet besoin de votre aide afin de “coller” plus encore à vos souhaits.

Afin de bénéficier de conseils, avis, renseignements, trucs et astuces en qualité de membre privilégié, je vous conseille vivement de remplir le formulaire ci-dessous. Nous respectons scrupuleusement votre vie privée et n’utilisons vos données qu’à titre strictement interne.

 

A bientôt pour de nouveaux articles. Je vous souhaite une bonne journée.
Bien cordialement à tous.
Je vous ajoute une recommandation si besoin. Je vous mets un lien vers les articles les plus lus par les visiteurs de mon site :

le contrôle fiscal dans la micro entreprise.

micro-entrepreneur et le contrôle URSSAF.

Depuis quelques temps, l’article le plus consulté est :
micro entrepreneur : Quel salaire?

Si cet article ou l’ensemble de mes articles vous plaisent; vous seriez sympa en partageant à l’aide des icônes ci-dessous.

D’avance merci!

Bien cordialement à tous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*