micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

S’il est une question qui revient souvent de la part des futurs micro/auto-entrepreneurs, c’est celle-ci : micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

Si nous sommes d’accord pour dire que c’est le régime le plus simple pour démarrer une entreprise eu égard à la simplicité des formalités et de l’allégement des obligations; il est toutefois nécessaire de connaître les frais minimum afin de pouvoir démarrer son activité.

micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

Il est faux de penser créer son entreprise sans un minimum de départ soit possible; il est nécessaire de posséder un petit pécule de départ.

Il ne sera pas nécessaire, dans la phase de démarrage, de réaliser des investissements financiers importants.

Pour beaucoup d’entre vous, il s’agira d’expérimenter grandeur nature un projet, une idée qui vous tient à coeur. Pour d’autres encore, il ne s’agit que d’un tremplin afin d’aller plus loin.

Chaque cas est un cas d’espèce. Vous êtes salarié, chômeur, fonctionnaire, retraité et vous disposez plus ou moins facilement de fonds à consacrer à votre projet.

micro-entreprise : quels frais pour démarrer?

Faisons ensemble l’inventaire des frais à engager pour démarrer dans de bonnes conditions.

Un certain nombre de formalités sont gratuites à ce jour. Avec le temps, il est possible que la gratuité ne soit plus de mise. Vous savez comme moi, rien n’est permanent!

En préambule : un micro/auto-entrepreneur est un chef d’entreprise individuelle, au régime de la micro/auto-entreprise est à ce titre, il est nécessaire de répondre à des obligations comptables, juridiques, fiscales, commerciales…. et par suite d’engager les frais nécessaires à son activité.

micro-entreprise : quels frais pour démarrer?
GERER C’EST PREVOIR!!!

Nous allons donc faire la liste du minimum “vital”

Il n’est pas possible de chiffrer avec exactitude tous les postes car chaque cas reste individuel mais nous listerons en donnant une idée générale.

Vous allez devoir vous installer et donner une domiciliation à tout le moins postale.

– Vous allez exercer depuis chez vous ou allez vous domicilier auprès d’un organisme de domiciliation : coût mensuel de l’ordre de 30€ par mois.

– Vous disposez déjà ou pas encore de la totalité du matériel ou outillage nécessaire à l’exercice de votre activité. Le poste est à chiffrer par vos soins.

– Vous allez faire ou pas de la pub afin de vous faire connaître. Il est souvent indispensable en début d’activité de faire réaliser des documents publicitaires et de présentation de vos services et au minimum :

  • Cartes de visite : 50€,
  • Documents commerciaux : 120€.

– Vous devrez faire l’acquisition de classeurs, papier, fournitures de bureau, registres comptables…., coût approximatif : 120€.

– Si vous êtes artisan, vous allez devoir suite le stage préparatoire à l’installation (SPI). Le coût est très variable suivant les Chambres de métiers et de l’Artisanat, mettons : 220€.

-Si vous deviez créer un site internet, il faudrait prévoir : l’acquisition du nom de domaine et le frais d’hébergement soit environ : 70€.

– Vous allez souscrire une assurance RC Pro, pour un montant de l’ordre de 140€.

Je vous laisse juge d’y ajouter les frais spécifiques à votre activité tels que :

– Assurance véhicule, électricité, informatique……

L’ensemble des frais de démarrage, c’est à dire avant d’avoir réaliser aucun chiffre d’affaires, serait d’environ : 450 à 700€.

On peut envisager des frais de notaire si vous voulez protéger votre patrimoine personnel ou la création d’une EIRL , des frais de comptabilité si vous confiez cette tâche à l’extérieur ou encore l’achat d’un logiciel.

Avez-vous été intéressé par cet article? Faites-moi part de votre commentaire et dites-moi ce que vous aimeriez me voir traiter prochainement?

Faites-moi également savoir : Quel est votre plus gros problème? J’ai en effet besoin de votre aide afin de “coller” plus encore à vos souhaits.

Afin de bénéficier de conseils, avis, renseignements, trucs et astuces en qualité de membre privilégié, je vous conseille vivement de remplir le formulaire ci-dessous. Nous respectons scrupuleusement votre vie privée et n’utilisons vos données qu’à titre strictement interne.

 

A bientôt pour de nouveaux conseils.Bonne journée à tous.
Bien cordialement.

Si cet article ou l’ensemble de mes articles vous plaisent; vous seriez très sympa en partageant sur les réseaux sociaux à l’aide des icônes ci-dessous. Un grand merci!

Je vous ajoute une recommandation si besoin. Je vous mets un lien vers l’article le plus lu par les visiteurs de mon site : micro-entrepreneur et le contrôle fiscal.

2 Replies to “micro-entreprise : quels frais pour démarrer?”

  1. Bonjour.

    Il y a avant de se décider à créer son activité une période de prospection. J ai d ores et déjà des demandes de rendez-vous mais pas suffisament pour me permettre d engager des frais d assurance etc …L assurance civile est t elle suffisante le temps de creer son portefeuille clients ? J ai entendu parler de frais spécifiques d impôts selon son lieu d habitation quand on crée une micro entreprise. Est ce vrai ? Concrètement à quels frais véritablement sommes nous engagés lorsqu on crée une micro entreprise et qu on est au rsa ? quel est le meilleur moment finalement pour creer son activité ? Merci pour votre retour

    • Bonjour Dayina,

      Vous pouvez en effet prospecter à partir du moment où vous n’effectuez aucune prestation.
      En effet, l’assurance civile est nécessaire mais elle doit couvrir les risques professionnels (donc une assurance civile professionnelle). Elle n’est pas obligatoire mais nécessaire.
      Les impôts dont vous parlez concernent la CFE (Contribution Foncière des Entreprise). Elle n’est pas due la première année d’activité. Ensuite, cela dépend de la nature de votre activité.
      Le meilleur moment serait le 1er janvier 2018.
      Il serait souhaitable de faire une étude de marché ainsi qu’un compte prévisionnel (business plan).
      Je vous mets un lien vers le guide pratique de plus de 250 pages destiné aux micro entrepreneurs qui veulent réussir.
      Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*