comment devenir micro entrepreneur en 2021

Rate this post

comment devenir micro entrepreneur en 2021

Vous voulez devenir micro entrepreneur en 2021 ? Vous êtes au bon endroit pour comprendre ce régime fiscal.

En effet, j’ai bien dit un régime fiscal et non pas un statut. Votre statut dans 99% des cas sera celui de l’entreprise individuelle.

Devenir micro entrepreneur en 2021

S’informer c’est un bon départ !

Plus de 1 français sur 3 envisage de créer sa micro entreprise.

Ce régime est ouvert quasiment à tous et avec des formalités hyper-simplifiées.

Ce régime permet en quelques clics de s’inscrire en qualité de micro entrepreneur ; mais je vous conseille fermement de bien cerner toutes les obligations afférentes au régime et toutes les incidences de votre choix.

La simplicité du régime ne doit pas vous dispenser de mettre en place une organisation et une gestion structurées afin de suivre la rentabilité de votre affaire.

Si tout est fait pour tout simplifier, il n’en est pas moins que pour réussir, il faudra tout mettre en œuvre pour que l’activité soit rentable et bien sûr en vérifier la réelle rentabilité.

Ceci étant dit, il faudra vous doter des outils nécessaires à une bonne gestion de votre affaire.

comment devenir micro entrepreneur en 2021

L’inscription

Rien n’est plus simple pour procéder à son immatriculation en ligne.

Je vous conseille de vous rendre sur l’un des sites suivants :

Je vous déconseille de passer par un prestataire car :

  • le service est payant,
  • il existe beaucoup de gens peu scrupuleux qui n’apportent en fait aucun réel service,
  • il existe des arnaqueurs,
  • l’inscription s’accompagne de nombreux autres services auxquels on vous demande de souscrire,
  • l’inscription n’est pas nécessairement conforme à la réalité de votre activité et notamment l’affectation du bon code APE. Un mauvais code APE peut être une CATASTROPHE !

On me dit souvent : si j’ai recours à un intermédiaire j’aurai la certitude d’une inscription correcte ! C’est totalement FAUX !

Vous êtes et resterez le seul responsable des éléments de votre immatriculation et des suites en cas d’erreurs.

Je suis réellement bien placé pour vous dire que j’ai de nombreux commentaires de personnes ayant fait l’objet de redressements et de pénalités au motif d’une inscription erronée.

La légalité

Si vous exercez un activité de micro entrepreneur, je ne peux que vous conseiller que de le faire dans la plus parfaite légalité.

Il faut savoir :

  • qu’il existe de plus en plus de dénonciation car la concurrence est déloyale,
  • que les risques juridiques, fiscaux, commerciaux sont très importants et peuvent vous amener à des amendes et redressements pouvant mettre en cause votre situation personnelle et familiale,
  • que pour certaines activités vous n’aurez aucune couverture d’assurance d’où des risques financiers pouvant vous amener à payer toute votre vie,
  • Que la loi anti-fraude donne aux services fiscaux de très nombreuses prérogatives pour tracer l’exercice frauduleux de l’activité de micro entrepreneur non déclarée.

Bien entendu : la légalité sous tend des obligations à respecter et donc des contraintes.

Des charges seront à prévoir en fonction de votre activité.

Les cotisation sociales et fiscales

Vous allez devoir payer les cotisations sociales lesquelles seront un pourcentage applicable à votre chiffre d’affaires. Et ce pourcentage va dépendre de la nature de votre activité.

Les taux de cotisations pour 2021

 

 

Activités exercées

Taux de cotisations sociales Taux de charges fiscales  

CFP

 

TFC

 

Total

Vente de marchandises. 12,8% 1% 0.1% 0,015% 13,915%
Prestations de services artisanales. 22% 1.7% 0.3% 0,48% 24,48%
Autres prestations de services commerciales. 22% 1.7% 0.3% 0,044% 24,044%
Professions libérales relevant de la Sécurité Sociale des Indépendants au titre de l’assurance vieillesse  

22%

 

2.2%

 

0.3%

 

0%

 

24.5%

Professions libérales relevant de la CIPAV au titre de l’assurance vieillesse  

22%

 

2.2%

 

0.2%

 

0%

 

24,4%

Le taux de charges fiscales : seulement pour ceux qui ont opté pour le prélèvement libératoire. 

Je ne traite pas dans cet article du prélèvement libératoire. Pour en savoir plus, suivez ce lien !

CFP : C’est le taux de Cotisation pour la Formation Professionnelle.

TFC : Il s’agit de la Taxe pour Frais de Chambre Consulaire.

Vous payez vos charges sur la globalité de votre chiffre d’affaires, vous allez devoir déclarer de manière mensuelle ou trimestrielle. Comment choisir entre mensuelle et trimestrielle?

Lorsque vous allez vous  inscrire en tant que micro-entrepreneurs vous allez pouvoir faire la demande soit pour déclarer mensuellement soit trimestriellement.

Il est préférable de choisir de déclarer de manière mensuelle , c’est plus facile à suivre en trésorerie. Par contre je le conseille fermement si vous bénéficiez d’aides de pôle emploi.

Exonération de cotisations sociales

Les réductions de taux de cotisation des micro-entrepreneurs pour une année seulement seront les suivants :

Activité exercée Année 1
Vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement 50 %
Prestations de services (BIC ou BNC) et professions libérales (BNC) 50%

  Soit des taux de cotisations sociales pour les créateurs en 2021 de :

 

Activité exercée Taux de cotisations sociales
Vente de marchandises (BIC) 6,4%
Prestations de services artisanales et commerciales 11%
Activité libérale 11%

Fin du bénéfice automatique et retour au formulaire de demande.

Je vous mets le formulaire de demande ACRE

Pour bénéficier de l’ACRE , il y existe plusieurs critères ( il faut en remplir au moins un):

  • Demandeur d’emploi
  • Toucher l’allocation d’aide au retour à l’emploi
  • avoir entre 18 et 25 ans révolus
  • moins de 30 ans et être non indemnisé ou reconnu handicapé
  • créateur d’entreprise implantée dans un quartier prioritaire
  • salarié d’une entreprise en procédure de sauvegarde, de redressement ou liquidation judiciaires
  • avoir conclu un contrat d’appui au projet d’entreprise

Cotisation foncière des entreprises

La CFE (cotisation foncière des entreprises) est due dès la 2e année au titre d’un impôt communal, que vous exerciez à domicile ou dans un local séparé.

Elle est calculée sur 3 critères :

  • Le chiffre d’affaires en année N-2
  • La base de la valeur locative du local consacré à l’exercice de la profession
  • Le taux voté par la collectivité.
Chiffre d’affaires ou recettes Montant de base minimal
Inférieur ou égal à 10 000 € Entre 221 et 526 €
Supérieur à 10 000 € et inférieur ou égal à 32 600 € Entre 221 et 1 050€
Supérieur à de 32 600 € et inférieur ou égal à 100 000 € Entre 221 et 2 207 €
Supérieur à 100 000 € et inférieur ou égal à 250 000 € Entre 221 et 3 679 €
Supérieur à 250 000 € et inférieur ou égal à 500 000 € Entre 221 et 5 254€
Supérieur à 500 000 € Entre 221 et 6 833 €

La cotisation n’est pas due au titre de l’année de début d’activité. Il s’agit d’une exonération temporaire.

À compter du 1er janvier 2019 : exonération de la CFE pour les micro-entrepreneurs imposés sur la base minimale de la valeur locative, et dont le chiffre d’affaires (CA) annuel est inférieur à 5000€, selon l’article 97 de la loi de finances 2018.

 Les conditions de chiffre d’affaires à respecter.

LES PLAFONDS DE CHIFFRES D’AFFAIRES POUR 2021 ET BASCULEMENT VERS L’ENTREPRISE INDIVIDUELLE DE DROIT COMMUN

 

Activités exercées Limites de chiffre d’affaires Basculement vers l’entreprise individuelle de droit commun
Activité commerciale. Jusqu’à 176 200 € Au-delà de 176 200 €
Prestations de service. Jusqu’à 72 500 € Au-delà de 72 500 €
Professions libérales. Jusqu’à 72 500 € Au-delà de 72 500

LA T.V.A

Le micro-entrepreneur est en franchise de TVA. Il a donc une exonération de toute TVA.

 

Cette franchise n’est applicable que dans des limites de chiffre d’affaires

Les seuils pour 2021 :

  • 85 800 € pour les livraisons de biens, ventes à consommer sur place et prestations d’hébergement ;
  • 34 400 € pour les autres prestations de services (et les loueurs en meublé).

La TVA n’est donc pas facturée aux clients, mais à contrario, vous ne récupérez pas la TVA facturée par vos fournisseurs.

Obligations comptables

Le micro-entrepreneur bénéficiant du régime fiscal de la micro-entreprise, doit tenir une comptabilité allégée, impliquant notamment l’absence d’obligation de bilan annuel à présenter.

Seul l’enregistrement chronologique des recettes et des achats est exigé.

Voilà l’essentiel pour prendre connaissance du régime de la micro entreprise.

Bien entendu, si vous souhaitez en savoir plus, je vous ai mis des accès à un petit guide plus étendu et permettant d’approfondir votre information.

Et, pour ceux qui veulent aller beaucoup plus loin, je vous donne accès au sommaire du guide complet du micro entrepreneur

Je le dis souvent : une micro entreprise est une entreprise comme toutes les autres. La réussite commence par bien connaître toutes les particularités du régime : juridiques, fiscales, commerciales, comptables, pénales. Je vous propose les bons outils pour bien gérer votre affaire.

Vous n’avez strictement rien à perdre ; prenez connaissance de la table des matières en cliquant sur le bouton ci-dessous.

.

Afin de bénéficier de conseils, avis, renseignements, trucs et astuces en qualité de membre privilégié, je vous conseille vivement de remplir le formulaire ci-dessous. Nous respectons scrupuleusement votre vie privée et n’utilisons vos données qu’à titre strictement interne.

Avez-vous été intéressé par cet article? Faites-moi part de votre commentaire à l’aide du formulaire “laisser un commentaire” ci-dessous. (C’est toujours très valorisant).

Dites-moi également ce que vous aimeriez me voir traiter prochainement?

Faites-moi partager votre retour d’expérience et également savoir : Quel est votre problème actuellement ? J’ai en effet besoin de votre aide afin de “coller” plus encore à vos souhaits.

A bientôt pour de nouveaux articles.

Je vous souhaite une bonne journée.

Bien cordialement à tous.

Je vous ajoute une recommandation si besoin. Je vous mets un lien vers l’article le plus lu par les visiteurs de mon site :

LE CONTROLE FISCAL DU MICRO ENTREPRENEUR

Si cet article ou l’ensemble de mes articles vous plaisent; vous seriez sympa en partageant à l’aide des icônes ci-dessous.

D’avance merci!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.