sommaire guide dropshipping en micro entreprise

Sommaire de l'article (que vous pouvez masquer).

sommaire guide dropshipping en micro entreprise

Qu’est-ce que le drop shipping ?

Le drop shipping (en français « livraison directe ») est un système tripartite où le client final (le consommateur) passe commande sur le site internet du distributeur (le e-commerçant), lequel transmet ladite commande au fournisseur (le grossiste), qui assure la livraison et gère les stocks.

sommaire guide dropshipping en micro entreprise*

*lire Acheteur.

C’est un système de vente en ligne de plus en plus utilisé pour des raisons qui suivent :

  • L’absence du risque lié au stock de produits,
  • L’absence de gestion de la logistique,
  • L’absence du besoin en fond de roulement.

Attention : Il faut savoir que comme tout e-commerce, il s’agit d’une vente par correspondance (VPC). Avec toutes les obligations qui découlent de ce modèle de vente.

 

4 Conseils qu’il faut absolument connaître!

  • Il s’agit d’une activité commerciale et par suite, elle ne peut être exercée que sous condition d’avoir la qualité de commerçant,
  • Comme tout e-commerce, il s’agit d’une vente par correspondance (VPC) avec toute la réglementation qui s’y rapporte,
  • Dans la majorité des cas, les achats sont des importations avec application de la législation douanière,
  • Ne vous installer pas sans avoir une formation adaptée. En d’autres termes, ne vous installer pas sans avoir pris connaissance de mon guide ou à tout le moins du sommaire qui suit.

Pour réussir en drop shipping, il faut mettre en place la bonne structure et respecter scrupuleusement toute la réglementation qui s’applique à ce modèle de commerce.

Pour être le plus complet possible, bien que je sois un spécialiste de l’entreprise et plus particulièrement de la micro entreprise ; j’ai dû consacrer plusieurs semaines de recherche  afin de connaître toute la législation s’appliquant au drop shipping.

Sauriez-vous répondre aux questions suivantes?

  • Qu’elles sont les obligations d’un commerçant (donc d’un drop shipper) ?
  • Quelle législation s’applique à la vente en e-commerce et plus particulièrement en drop shipping ?
  • Qu’est-ce que la TVA douanière et comment s’en acquitter ? Bien des sottises et erreurs circulent sur ce sujet sur le Net et dans les formations !
  • Comment être en règle vis à vis du fisc, du SSI, de la Consommation et des Fraudes….
  • Comment calculer ses prix et en contrôler la marge nette (votre résultat sur vos ventes) ?

Vous pouvez connaître toutes les réponses aux questions qui se posent et que vous devez nécessairement vous poser. Un guide unique sur le marché répond à toutes vos interrogations.

Ce guide est unique car il est spécifiquement conçu pour les micro entrepreneurs. Il n’y a rien de tel sur le marché (j’en suis l’auteur et le distributeur).

Je mets à votre disposition tout mon savoir pour répondre à toutes les questions particulièrement complexes qui régissent le drop shipping.

Si vous prenez le temps de la lecture du sommaire qui suit, vous allez vous rendre compte de la réalité des connaissances que vous allez acquérir en faisant l’acquisition du guide.

La lecture est un peu longue mais vous serez informé du contenu et par suite des sujets primordiaux abordés dans le guide.

Pour une lecture plus rapide, vous trouverez en majuscules rouges les titre des chapitres du guide.

Pour réussir, il faut les bons outils. Vous avez la possibilité de vous doter des outils adaptés en suivant tous les conseils, trucs et informations inédites que vous allez découvrir dans ce guide unique et ce pour un prix extrêmement bas pour un tel ouvrage.

 Découvrez ci-dessous, le sommaire intégral du guide.

SOMMAIRE

1       POURQUOI S’INSTALLER EN MICRO-ENTREPRISE ? 

1.1       Les motivations d’installation : 13

1.2       Quels sont les sujets de mécontentement recensés ? 13

2       QUI SONT LES MICRO-ENTREPRENEURS ? 

2.1       Pourquoi les micro-entrepreneurs ont-ils créé leur entreprise ? 14

3       QUI PEUT DEVENIR MICRO- ENTREPRENEUR ? 

3.1.1       Une entreprise individuelle : 15

3.1.2       Le régime fiscal de la micro entreprise : 15

3.1.3       Une activité commerciale : 15

4       MICRO-ENTREPRENEUR : VIVRE SON RÊVE ET MONTER SON AFFAIRE. 
5       DEFINITION DU DROP SHIPPING. 

5.1       Les avantages du drop shipping pour le e-commerçant. 18

5.1.1       L’absence du risque lié au stock de produits. 18

5.1.2       L’absence de gestion de la logistique. 18

5.1.3       L’absence du besoin en fond de roulement. 18

5.2       Les avantages du drop shipping pour fournisseur. 18

5.3       Les inconvénients du drop shipping. 19

5.3.1       L’absence de la maîtrise des conditions de livraison. 19

5.3.2       L’absence de contrat de drop shipping. 19

5.3.3       Absence de contrôle du produit. 19

5.3.4       La concurrence des grands sites et places de marché. 20

6       LE MICRO ENTREPRENEUR COMMERÇANT. 
7       LA TVA EN MICRO-ENTREPRISE. 

7.1       En France, trois taux de TVA existent : 23

7.1.1       Le mécanisme de la TVA. 23

7.2       Quand est-il de la TVA pour le micro-entrepreneur ? 24

7.3       Remarque importante concernant la TVA : 24

7.3.1       Stratégie commerciale : 24

7.3.2       Cas particuliers en matière de TVA. 25

7.4       Qu’est-ce que le numéro de TVA intracommunautaire ? 25

7.4.1       Vérification du numéro de TVA. 25

7.5       Qu’est-ce qu’un numéro de SIREN ? 26

7.6       Qu’est-ce qu’un numéro de SIRET ? 27

7.7       Le code APE. 27

7.8       Déclaration à la CNIL. 27

7.9       Dépôt à l’INPI. 28

8       CHOISIR LE NOM DE SON ENTREPRISE ? 

8.1       Une dénomination sociale. 30

8.2       Qu’est-ce qu’un bon nom d’entreprise ? 30

8.3       Comment trouver votre nom commercial ? 31

8.3.1       Ne choisissez pas un nom trop “significatif” ! 31

8.3.2       Des outils pour vous aider dans votre démarche. 31

8.3.3       Contrôlez à présent la disponibilité de vos idées de noms. 32

8.3.4       Choisissez un nom disponible sur le Web. 32

9       QUELLES SONT LES CONDITIONS À RESPECTER ? 

9.1       Abordons maintenant la partie TVA. 34

9.1.1       Développons pour mieux comprendre. 35

9.1.2       Prenons des exemples pour bien comprendre le système. 35

9.2       La TVA douanière à l’importation. 36

9.2.1       Opérations exonérées à l’importation. 37

9.2.2       Achat/vente de biens hors de l’UE. 38

9.2.3       Les importations 38

9.2.4       La TVA douanière comment ça marche pour le micro entrepreneur ? 40

9.2.5       Le numéro d’OERI. 41

9.2.6       Modalités d’attribution de l’EORI. 41

9.2.7       Comment obtenir votre numéro d’OERI ? 41

9.2.8       Quelle procédure adopter ensuite ? 42

9.2.9       Comment calculer la marge brute sur un prix TTC ? 43

10         LE REGIME DU MICRO SOCIAL SIMPLIFIE.

10.1         Calcul des cotisations sociales. 45

10.2         Contribution à la formation professionnelle. 46

10.2.1        Comment demander à bénéficier d’une formation professionnelle ? 46

10.2.2        Quelles formations sont éligibles ? 47

10.2.3        La formation du conjoint collaborateur du micro entrepreneur. 47

10.2.4        Conseils essentiels à bien connaître sur la formation. 47

10.2.5        Particularité de la prise en charge en micro entreprise. 48

10.2.6        Bénéficiaires de l’ACCRE. 48

11         LES COTISATIONS SOCIALES 2018.

11.1         Coûts globaux : 50

11.1.1        Ajustement du taux de l’ACCRE. 50

11.1.2        Une récapitulation avec exemples de cotisations. 51

11.1.3        Des exemples de calcul de vos cotisations. 51

11.1.4        Rappel important concernant le RSI (SSI) : 51

11.1.5        Pour connaître l’adresse de votre RSI (SSI). 52

11.1.6        Comment déclarer et payer en ligne vos cotisations ? 52

11.1.7        L’accès direct à votre déclaration. 52

11.1.8        Quand déclarer et régler ses cotisations sociales ? 53

12         LE REGIME FISCAL DU MICRO-ENTREPRENEUR. 

12.1         Qu’est-ce que le régime ? 55

12.1.1        Pour l’administration fiscale : 55

12.2         Micro-entrepreneur : le prélèvement libératoire. 56

12.2.1        Le taux supplémentaire à appliquer à votre chiffre d’affaires. 58

12.2.2        Quels en sont les avantages ? 58

12.2.3        Quels en sont les inconvénients ? 59

12.2.4        Calcul de l’impôt à acquitter selon le choix exercé. 59

12.3         Le régime de droit commun. 60

12.3.1        Alors qu’est-ce qui va changer ? 61

13         DÉCLARATION IMPÔT DU MICRO ENTREPRENEUR.

13.1         Pourquoi choisir la déclaration en ligne. 62

13.2         Quelles cases cocher ? 62

13.3         Qu’est-ce que le formulaire 2042 C PRO. 63

13.3.1        La partie réservée à l’option pour le prélèvement libératoire. 64

13.3.2        La partie réservée au droit commun (sans option pour le prélèvement libératoire). 66

14         LES FORMALITÉS ADMINISTRATIVES.
15         MICRO ENTREPRENEUR : L’ETUDE DE MARCHE.

15.1         Faire une étude de marché : 69

15.1.1        Quel est mon marché ? 70

15.1.2        Quel est le vôtre ? 70

15.1.3        Votre projet a-t-il sa place sur le marché ? 70

15.1.4        Quel est son environnement ? 70

15.1.5        Quelles contraintes et quelles sont les clefs du succès ? 70

15.1.6        Qui sont les acheteurs et les consommateurs ? 71

15.1.7        Qui sont les concurrents ? 71

15.1.8        Les produits ou services : 71

15.1.9        Faites une hypothèse haute et une basse afin de confirmer la viabilité de votre projet. 71

15.1.10     Utilisez tous les outils à votre disposition. 72

16         LE BUSINESS PLAN.

16.1         Se poser les bonnes questions. 73

16.1.1        Avoir un document concret. 74

16.1.2        Le business plan : un guide à la création et pour la suite ? 74

16.1.3        Le business plan : son évolution dans le temps. 75

17         L’ANALYSE SWOT. 

17.1         Pourquoi utiliser cet outil ? 76

18         LES FORMALITÉS COMPTABLES. 

18.1         Le livre des recettes : 78

18.2         Le livre des achats : 79

18.3         La facturation : 80

18.3.1        Les mentions obligatoires sur la facture : 81

18.3.2        Importantes précisions : 83

18.3.3        Facturation d’un professionnel à un particulier. 84

18.3.4        Le délai de conservation des factures 84

18.4         Le compte bancaire dédié obligatoire. 85

18.4.1        Que signifie un compte dédié à l’activité ? 85

18.4.2        Le délai pour l’ouverture d’un compte bancaire dédié. 86

18.4.3        Le micro-entrepreneur doit utiliser ce compte dédié pour : 86

19         LA GESTION D’ENTREPRISE.

19.1         Suivre son chiffre d’affaires. 88

19.2         Notions de comptabilité générale. 89

19.2.1        Le bilan : qu’est-ce que c’est ? 89

19.2.2        Le compte de résultat : qu’est-ce que c’est ? 90

19.2.3        Qu’est- ce que la gestion ? 91

19.2.4        Les objectifs : 91

19.2.5        Gestion d’entreprise : les points importants. 92

19.3         Le fonds de roulement : 92

19.4         Le besoin en fonds de roulement 93

19.5         La trésorerie. 93

19.6         Des conseils simples à mettre en œuvre. 93

20         LE SUIVI DE VOTRE AFFAIRE. 

20.1         Le mémento : 95

20.1.1        Vos interlocuteurs : 95

20.2         D’autres informations nécessaires : 95

20.2.1        Les informations à retenir pour savoir ce que vous allez payer : 95

20.3         Les informations à retenir pour payer au bon moment. 96

20.3.1        Les informations nécessaires pour l’accès à votre compte. 97

21         MICRO ENTREPRENEUR : CALCULER SES PRIX. 

21.1         Alors, quel est le bon prix ? 98

21.2         Quelques définitions à connaître pour commencer. 98

21.3         Liste non exhaustive des frais d’un micro-entrepreneur en drop shipping. 98

21.4         Continuons nos calculs ! 99

22         MICRO ENTREPRENEUR : QUELLE RÉMUNERATION ? 

22.1         Comment ça marche ? 102

22.2         Ce qui reste est pour vous ! 102

22.3         La tenue d’une comptabilité complète. 103

23         DÉTERMINATION DE VOTRE RÉSULTAT MENSUEL.

23.1         Le deuxième feuillet 107

24         QUELS FRAIS POUR DÉMARRER ? 

24.1         Gérer c’est prévoir !!! 110

25         LES ASSURANCES. 

25.1         La responsabilité du fait des produits défectueux. 112

25.2         L’assurance RC PRO. 114

25.2.1        Quelles questions devez-vous vous poser ? 114

25.2.2        Afin de bien cerner les risques possibles, une liste de questions : 114

25.2.3        Le principe de la RC Pro. 114

25.2.4        Comment s’assurer ? 115

26         LA CONTREFAÇON.

26.1         Qu’est-ce qu’une contrefaçon ? 117

26.2         Que risque-t-on avec une contrefaçon ? 117

26.3         Comment reconnaître une contrefaçon ? 117

26.4         Quels sont les produits les plus contrefaits ? 118

26.5         Où risque-t-on le plus de contrefaçons ? 118

27         LA VENTE À DISTANCE ET LE DÉLAI DE RÉTRACTATION.

27.1         Qu’est-ce que le délai de rétractation ? 120

27.2         Que doit-on comprendre par contrat ? 120

27.3         Jusqu’à quand utiliser un droit de rétractation ? 120

27.4         Comment allez-vous rembourser ? 121

28         LES MENTIONS LÉGALES SUR VOTRE BOUTIQUE. 

28.1         Quelles sont ces mentions légales obligatoires ? 122

28.1.1        Comment présenter les mentions obligatoires : 123

29         LES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE. 

29.1         Les conditions générales de vente (CGV). 125

29.2         Les conditions générales de vente. 125

29.3         Qui peut demander vos conditions générales de vente ? 125

29.4         Les mentions obligatoires dans les CGV. 126

30         L’EXTRAIT K.

30.1         L’extrait K : qu’est-ce que c’est ? 127

30.2         Comment obtenir son extrait K ? 127

30.3         À quoi sert un extrait K ? 128

31         ENTREPRENEUR : LES ERREURS ET PIÈGES A EVITER. 

31.1         Arnaques, propositions “bidon”…… 130

31.2         Les immatriculations à des registres “bidon” : 131

31.3         Les immatriculations à des registres non obligatoires : 131

31.3.1        Des prestations payantes pour votre création d’entreprise. 131

31.3.2        Quelles astuces supplémentaires en cas de doute : 131

31.4         Les erreurs de gestion. 133

31.4.1        Attendre d’atteindre les limites de chiffre d’affaires. 133

31.4.2        Embaucher un salarié “un ami ou un proche”. 133

31.4.3        Omettre de déclarer son chiffre d’affaires. 134

31.4.4        Omettre la ventilation du CA en cas de cumul d’activité. 135

31.4.5        Ne pas tenir une comptabilité structurée : 135

31.4.6        Omettre de souscrire une assurance. 135

31.4.7        Ne pas faire une petite étude préalable, planification. 136

31.4.8        Omettre des mentions obligatoires sur vos factures. 139

31.4.9        Association avec autre micro-entrepreneur. 139

31.4.10     Faire une confusion entre chiffre d’affaires, trésorerie, bénéfice. 140

  • Le Chiffre d’Affaires : 140
  • Le bénéfice : 141
  • Le bénéfice : Ce n’est pas non plus la trésorerie ! 141

31.4.11     Exercice à son domicile. 141

31.4.12     Ne pas respecter la législation concernant : CNIL, COOKIES. 143

31.4.13     La protection de votre patrimoine personnel. 144

31.4.14     Et pourquoi pas une EIRL ? 146

31.4.15     Savoir s’entourer ou faire seul dans son coin. 147

31.4.16     Ouverture d’un compte bancaire dédié. 148

31.4.17     Certains demandeurs d’emploi pénalisés : 148

31.4.18     Option fiscale pour le versement libératoire : 149

31.4.19     Mauvais choix de votre code APE. 149

31.4.20     Absence de paiement de la tva douanière. 150

31.5         Les erreurs spécifiques au drop shipping. 150

31.5.1        Le choix de produit ou de la niche. 150

31.5.2        L’achat d’une boutique toute faite. 151

32         LA RETRAITE DU MICRO ENTREPRENEUR. 
33         LA VÉRITABLE NOTION DE CHIFFRE D’AFFAIRES ENCAISSÉ. 

33.1         Qu’est-ce que le chiffre d’affaires encaissé. 155

34         MICRO ENTREPRENEUR : LE CONTRÔLE FISCAL.

34.1         Quelles sont vos obligations comptables ? 157

34.2         Micro-entrepreneurs, les points de vigilance ? 158

34.2.1        Le contrôle fiscal sur pièce ou sur place ? 158

35         MICRO ENTREPRENEUR : LE CONTRÔLE URSSAF.

35.1         Vos déclarations sociales. 160

36         DES CONSEILS PARTICULIERS ET MÉCONNUS. 

36.1         Le rescrit fiscal. 161

36.1.1        Trois types de rescrit fiscal. 161

36.2         La demande de rescrit fiscal. 162

36.3         Quelles sont les conséquences du rescrit ? 162

37         LE RESCRIT SOCIAL. 

37.1         Dans quels cas peut-on effectuer une demande ? 164

37.2         Procédure d’interrogation. 165

37.3         Principe du dispositif 165

37.3.1        À noter 165

37.4         Une procédure encadrée. 166

37.5         Un délai d’attente avant la réponse. 166

37.6         En cas de désaccord. 166

38         LE MICRO-ENTREPRENEUR ET SON CONJOINT. 

38.1         Quel statut pour votre conjoint : collaborateur, salarié, associé ? 168

38.2         Le statut de conjoint associé en microentreprise ? 168

38.3         Le statut de conjoint salarié en microentreprise ? 168

38.3.1        Le statut de conjoint collaborateur en microentreprise ? 169

38.4         Les avantages du statut de conjoint collaborateur. 169

38.4.1        Affiliation au SSI. 169

38.4.2        Bénéfice des prestations maladie. 170

38.4.3        Bénéfice de la retraite. 170

38.5         Une obligation de choisir un statut ! 171

38.6         Les risques encourus à ne pas se déclarer 171

38.6.1        Conséquence sur le plan juridique : 171

38.6.2       Conséquence sur le plan sur le plan social. 172

38.7         Quel statut choisir ? 172

38.8         Gestion de l’entreprise. 172

38.8.1        Responsabilité. 173

38.9         Où effectuer la déclaration ? 173

38.10      À quel moment faire la déclaration ? 173

38.11      Les cotisations et la protection sociale du conjoint. 174

38.11.1     Les taux du micro-social. 174

38.11.2     Les bases de calcul (assiette). 174

38.11.3     Pour les activités commerciales. 174

38.12      Quels sont les droits ouverts ? 175

38.12.1     L’exercice d’une activité régulière : 175

39         MICRO-ENTREPRENEUR ET SALARIE. 176

39.1         L’aspect juridique : 176

39.2       L’aspect fiscal : 177

39.3       L’aspect social : 177

39.4       Quelles étaient les règles en vigueur jusqu’au 16 juillet 2015 ? 178

39.5      Quelles sont les règles en vigueur à compter du 17 juillet 2015 ? 178

39.6      Micro entrepreneur activité principale. 181

39.7     Quels en sont les points que l’on peut retenir comme positifs. 181

39.8    Rappel concernant la retraite. 182

40         EIRL EN MICRO ENTREPRISE.

40.1         La responsabilité limitée au patrimoine d’affectation. 184

40.2         Évaluation du patrimoine. 184

40.3         Les obligations déclaratives 185

40.4         Coût de l’acte d’affectation. 185

40.5         Loi Macron et insaisissabilité. 186

40.5.1        Insaisissabilité de la résidence principale. 186

40.5.2        Rappel de la situation antérieure : 186

40.5.3        Le champ d’application de la loi Macron. 186

40.6         Conditions d’application : 187

41         LA SASU.

41.1         Les avantages de la SASU. 188

41.2         Avantage associé unique. 188

41.3         Avantage capital social 188

41.4         Avantage limitation de la responsabilité. 189

41.5         Avantage imposition de la société. 189

41.6         Avantage régime social du dirigeant 189

41.7         Avantage transmission. 189

41.8         Avantage distribution de dividendes 190

41.9         Avantage transformation. 190

41.10      Les inconvénients de la SASU. 190

41.11      La limitation de la responsabilité. 190

41.12      Le formalisme juridique. 190

41.13      Un point important concernant la TVA. 191

42         DES OUTILS ADAPTES A VOTRE ACTIVITÉ. 

42.1         SHOPIFY. 192

42.2         Les bonnes raisons de choisir SHOPIFY. 193

42.2.1        Un back-office intuitif et très simple. 193

42.3         De nombreuses fonctionnalités. 193

42.4         Gérez votre commerce à distance. 194

42.5         Mieux vous préoccuper de vos clients. 194

42.6         Créez des templates à votre image ! 195

42.7         Fiabilité. 195

43         POURQUOI SPEEDFLY ?
44         LA FORMATION.
45         CE QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT RETENIR 

45.1         Le drop shippeur est un commerçant. 203

45.2         La TVA douanière. 204

45.3         La vente à perte. 206

45.4         Les soldes. 207

45.5         Les remises. 207

45.6         La durée d’un prix. 208

45.7         Les assurances. 209

45.8         La contrefaçon. 209

45.9         Le délai de rétractation. 209

45.10      Six conseils à retenir pour réussir. 210

45.10.1     Les produits. 210

45.10.2     Votre site. 210

45.10.3     Se former. 210

45.10.4     Être un entrepreneur. 211

45.10.5     Faire des tests. 211

45.10.6     N’abandonnez JAMAIS. 211

46         EN GUISE DE CONCLUSION.

Vous êtes convaincu de la nécessité de vous former à la gestion d’une entreprise de drop shipping. Alors n’hésitez pas!

Si vous trouvez un tel guide ailleurs (sauf copie illégale de mon guide!!), je vous rembourse immédiatement votre achat.

Merci d’avoir pris le temps d’une lecture complète de ce message.

Je souhaite vous avoir convaincu.

Bien cordialement à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.