Auto-entrepreneur et son conjoint.

Auto-entrepreneur et son conjoint.

Dans la gestion d’une micro-entreprise, le micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) peut avoir besoin d’une aide pour développer son activité, de façon occasionnelle ou encore permanente. 

Conjoint : quel statut?

Conjoint : quel statut?

Plusieurs solutions existent comme : l’embauche salariée (à ne pas faire!!), sous-traitance ( à étudier) ou faire appel à son conjoint.

Je vais détailler ici, les différents statuts qui peuvent-être envisagés pour un conjoint sous le régime de la micro-entreprise.

Trois statuts pour votre conjoint : conjoint collaborateur, conjoint salarié, conjoint associé. Lequel choisir ?

Le conjoint (ou partenaire pacsé) du micro-entrepreneur commerçant, artisan, ou professionnel libéral qui participe régulièrement à l’activité de l’entreprise peut opter pour l’un des trois statuts suivants : conjoint salarié, conjoint collaborateur ou conjoint associé.

Le statut de conjoint associé en micro-entreprise ?

Le choix du conjoint « associé » n’est pas possible en micro-entreprise (car il s’agit d’une entreprise individuelle).

Le statut de conjoint salarié en micro-entreprise ?

Le choix du conjoint salarié est possible en micro-entreprise mais je le déconseille fermement. En effet, sous ce statut, votre conjoint est considéré comme n’importe quel salarié, il doit donc percevoir tous les mois un salaire. Je vous rappelle que vos charges ne sont pas retenues pour leurs montants réels (vous ne  faites jamais état de vos charges réelles, aucune déduction de votre chiffre d’affaires réalisé).

Il nous reste la 3ème possibilité, le statut de conjoint collaborateur dans la micro-entreprise.

Le statut de conjoint collaborateur en micro-entreprise ?

Pour pouvoir prétendre au statut de « conjoint collaborateur » sous le régime du micro-entrepreneur, il est nécessaire :

Les avantages du statut de conjoint collaborateur en micro-entreprise ?

Quels sont les avantages du conjoint collaborateur en micro-entreprise?

Affiliation au RSI.

En tant que conjoint collaborateur, le conjoint est affilié au RSI et paye des cotisations uniquement au titre de la retraite de base, la retraite complémentaire et l’invalidité-décès en contrepartie de droits propres.

A partir de janvier 2014, le conjoint collaborateur s’acquitte aussi d’une cotisation forfaitaire indemnités journalières ( 40% du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale =15019€ en 2014) x 0,7% = 105€/an) permettant, sous conditions, d’être indemnisé en cas d’arrêt de travail.

Un délai de stage devant être respecté, le droit aux indemnités journalières ne prend effet qu’à l’issue de la première année de cotisations, et correspond à l’indemnité minimale soit 20,57€/jour.

Cependant, comme toutes les charges liées à la micro-entreprise, les cotisations versées ne sont pas déductibles de l’assiette de calcul des prélèvements du micro-entrepreneur (le chiffre d’affaires). Il est donc judicieux d’analyser la situation, pour éventuellement envisager d’évoluer vers un régime fiscal plus favorable le cas échéant.

Bénéfice des prestations maladie.

Il bénéficie des prestations maladie des professions indépendantes en qualité d’ayant droit du chef d’entreprise et peut percevoir une indemnité forfaitaire de repos maternel et une indemnité de remplacement en cas de maternité ou d’adoption.

Bénéfice de la retraite.

Au niveau de la retraite, le conjoint collaborateur est dans l’obligation de s’affilier aux régimes de retraite de base, complémentaires et invalidité-décès des professions indépendantes. Le conjoint collaborateur va donc se constituer un droit  propre à la retraite. A ce titre, il peut opter pour plusieurs solutions.

La loi Pinel institue un dispositif particulier de calcul de la cotisation sociale , qui peut se faire, au choix, soit :

  • sur la base d’un revenu forfaitaire,
  • sur la base d’un pourcentage de chiffre d’affaires.

Les cotisations sont recouvrées dans les mêmes formes et conditions que les cotisations personnelles du travailleur indépendant.

Entrée en vigueur : à une date fixée par décret et au plus tard aux contributions dues à compter du janvier 2016.
 Le régime antérieur qui est encore valable actuellement :
Les conjoints collaborateurs des personnes ayant opté pour le régime micro-social ont le choix, comme base de calcul de leurs cotisations sociales, entre trois assiettes :
– 1/3 du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS),
– 1/2 des revenus du chef d’entreprise sans partage des revenus.
– 1/3 des revenus du chef d’entreprise sans partage des revenus.

 Pour les commerçants et artisans, le conjoint collaborateur peut accomplir au nom du micro-entrepreneur tous les actes administratifs correspondants à l’activité de l’entreprise.

  • Si les époux sont mariés sous le régime de la communauté, le conjoint est habilité à accomplir les actes de disposition (donation, vente..),
  • La responsabilité du conjoint collaborateur ne peut être engagée que si les actes de gestion et administratifs sont accomplis pour les besoins de l’entreprise,
  • Le conjoint collaborateur bénéficie d’un droit personnel au titre de la formation professionnelle continue.

Je vous conseille de bien étudier le statut de votre conjoint en cas de participation effective de ce dernier dans votre entreprise. Si vous développement est important, il faudra anticiper votre passage vers un autre régime ou un autre statut.

Si cet article vous a plu, faites-le savoir à vos amis, entourage et réseaux sociaux. N’hésitez pas à me faire parvenir vos suggestions ou commentaires, j’y suis très attentif et vous répondrai dans les meilleurs délais.

Je souhaite également que vous puissiez me répondre à la question : Quel est votre plus gros problème?

Afin de bénéficier de renseignements, articles, trucs et astuces privés et réservés aux membres inscrits. Souscrivez dès à présent à l’aide du formulaire ci-dessous. Votre vie privée est respectée et votre email protégé.

Je vous souhaite une très bonne journée et à bientôt pour de nouveaux articles.

Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*